Heian shodan était à l'origine une pratique orthodoxe et devrait être conservé exactement comme il est censé être. C'est la forme originale de Shaolin, notre pratique préférée en matière de kata. C'est un kata très authentique et chaque mouvement doit être fait et exprimé avec un grand dynamisme et une sensation propre.

Heian shodan est un des kata les plus anciens, peut-être de 800 à 1000 ans. Les écoles en Chine du sud et dans Okinawa ont des kata qui sont très semblables à Heian shodan. Maître Anko Itosu, professeur direct de Maître Funakoshi, réorganisait tous les kata de la série des Heian il y a environ 100 ans, pour les enseigner dans les écoles d'Okinawa. Mais Heian shodan est le kata le plus ancien des Heian, ayant commencé quelque part en Asie du sud-est. Pendant mille ans, beaucoup de maîtres ont pratiqué ce kata, le plus simple, et chaque fois ils trouvèrent quelque chose de différent. Durant leur vie entière ils ont essayé de le polir. Par conséquent, les instructeurs doivent sincèrement, sérieusement essayer de faire de leur mieux, en montrant ce kata et en pratiquant avec les juniors.

 

Quand nous étudions Heian shodan, j'espère que tout le monde a des expériences nouvelles, un nouveau point de vue, non pas "Oh ! nous faisons encore la même chose." Nous devons toujours essayer de regarder les kata, et nous-mêmes, de différents points de vue. Autrement nous manquons de compréhension sur le kata. Et si nous manquons une certaine occasion de nous regarder nous-mêmes, nous manquons le but de notre vie.

Nous pensons, "Oh ! je connais ce kata." Mais nous ne le connaissons pas. Chaque fois que nous faisons cette forme, dans chaque kata, nous devons trouver certains éléments nouveaux. Nous ne devons jamais nous laisser nous sentir confortable. Ce kata, parce qu'il est si fondamental, est un des kata les plus difficiles, je pense. Aussi chaque mouvement doit être idéal, réaliste et propre. Chaque kata doit être unifié, avec une sensation. Nous devons nous rappeler : personne ne peut encore faire un Heian shodan parfait. Aussi, c'est notre but, de faire un Heian shodan parfait et complet. Un blocage, une position, chacun doit être poli, raffiné, rendu parfait, réaliste et puis beau. C'est la pratique d'Heian shodan.

Quand vous faites le kata, soulignez le premier mouvement. Depuis environ 1989, nous avons pratiqué des choses basiques sur le côté, en faisant gedan barai ou maete. C'est le même mouvement que le premier mouvement dans Heian shodan. Quelqu'un qui a pratiqué Heian shodan pendant beaucoup d'années commence à se rendre compte que ce premier mouvement est le mouvement idéal dans beaucoup de directions, pas juste sur le côté. Vous devriez pouvoir faire ce mouvement vers l'avant et dans toutes les directions, sous tous les angles.

Je voudrais expliquer les parties les plus importantes de ce premier mouvement. Quand vous vous tenez en shizentai (position normale), votre forme naturelle, votre esprit doit se rendre compte des choses dans toutes les directions. En d'autres termes, vous n'avez aucune idée ou direction particulière, mais votre esprit est en alerte. Puis, le moment ou vous commencez, votre sensation de force va vers l'adversaire sur votre gauche et vos hanches commencent à se déplacer naturellement. Le mouvement de vos hanches n'est pas de tourner, mais d'ouvrir vers la gauche. L'esprit d'abord et alors vos yeux suivent avec vos hanches, en faisant un pas et bloquant d'une main en tirant l'autre à la hanche, le tout ensemble. Pour faire ce mouvement librement, votre pied arrière doit tourner vers la gauche pendant que vous faites un pas. En d'autres termes, la jambe arrière doit se connecter au sol avec le blocage. Si le talon ou le côté du pied arrière monte, ce n'est pas la bonne position.

Quand nous pratiquons gedan barai, oi zuki ou maete sur le coté, je pense que nous obtenons beaucoup de compréhension, plus claire, sur la façon d'exécuter des blocages ou des attaques au moment où l'adversaire décide de venir nous détruire. C'est un des éléments les plus importants, imaginant vos adversaires et quand ils décident d'attaquer, de sorte que vous n'ayez aucune hésitation, aucun mouvement inutile, Aucune hésitation entre le moment où ils décident de commencer et votre exécution du blocage ou de l'attaque. Je pense qu'il n'y a aucune différence entre les débutants et les experts si votre esprit est en alerte. Tout le monde peut faire ce mouvement si l'esprit s'éveille. Une des parties les plus difficiles, une des différences entre seniors et juniors, est de comprendre comment les hanches suivent votre esprit. Pour se déplacer sans retard, sans mouvement parasite, avec la sensation la plus forte et avec le plus de puissance physique et dynamique, les hanches sont la clef. J'espère que chacun apprécie les premiers mouvements d'Heian shodan.

Dans le reste du kata, maintenez les hanches basses tout le temps. Dans chaque blocage, chaque oi zuki, chaque age uke, gardez les hanches basses, presque au niveau du genou. Tenez-vous avec une jambe arrière forte, les orteils arrière à l'intérieur, et gardez votre équilibre en le travaillant principalement avec la jambe arrière. En second lieu, garder toujours votre regard horizontal ; ainsi vous pouvez non seulement voir des adversaires devant vous mais également rester averti des adversaires sur le côté et derrière. Votre esprit doit être éveillé et pendant que vous faites cette forme, vous êtes toujours conscient de vos adversaires. Avant que vous ne tourniez, vous devez toujours avoir la sensation que quelqu'un arrive par derrière. Après que vous ayez répété ce mouvement d'Heian shodan beaucoup de fois, vos hanches commenceront à se déplacer naturellement.

J'espère que tout le monde peut faire un zenkutsu en position basse, et ne pas vous pardonner quand vous faites une position plus élevée et plus confortable. Si vous estimez que vous pouvez faire un Heian shodan très bon, ressayer avec une position encore inférieure (centimètre par centimètre). Alors vous découvrirez que vous pouvez le faire. Continuez à descendre jusqu'à ce que vos hanches soient à hauteur des genoux dans le kata entier. Pour apprendre cette posture basse, faites-là plusieurs fois sur le coté avec gedan barai, juste comme le premier mouvement d'Heian shodan vers la gauche. Ce premier mouvement place le niveau des hanches pour l'ensemble du kata (excepté une fois, dans le quatrième mouvement de Heian shodan, quand les hanches montent). Toutes les autres positions de hanches doivent être au même niveau comme au premier mouvement. Rappelez-vous que votre puissance vient principalement de la jambe arrière. Faites les postures appropriées et attaquez avec une sensation forte. Les trois attaques dans les mouvements 14-16 devraient être faites avec une pause plus longue entre la première et la deuxième qu'entre la deuxième et la troisième.

Peut-être qu'un jour vous pourrez appliquer les techniques d'Heian shodan dans une situation réelle. Quelqu'un vous attaque et votre gedan barai détruit la jambe ou le bras de l'adversaire.

Alors vous faites votre meilleur oi zuki et finissez le combat. Même dans ce kata simple, recherchez des applications réalistes.