marseille-5Le club de Paris-Vaugirard s'est à nouveau illustré lors de la compétition qui s'est déroulée les 1 et 2 décembre 2012 à Marseille. L'équipe composée de Khalifa, Arnaud et Reid s'est hissée sur la première marche du podium. Khalifa a terminé premier en individuels dans la catégorie ceinture noire. Voici le classement :

Equipes :  

  • 1er : Paris (Khalifa, Arnaud, Reid)
    2e : Port Saint-Louis (Lionel, Mourad, Mohammed, David)
    3e : Marseille Prado

marseille-1Individuels ceintures noires :

  • 1er : Khalifa (Paris)
  • 2e : Lionel (Port Saint-Louis)
  • 3e : Mourad (Port Saint-Louis)

Individuels ceintures marrons :

1er : Sébastien (Marseille Prado)

2e :Stephan (Marseille Poing Chaud)

3e : David (Port Saint-Louis)

Récit de voyage :

SAMEDI
Adieu la grisaille parisienne. Place au soleil de Marseille ! A peine le temps d'acheter quelques navettes (biscuits), olives et autres spécialités locales, de flâner dans le vieux quartier du Prado, que déjà l'heure arrive de rejoindre le lieu la compétition. Après un échauffement tonique, nouseffectuons quelques enchaînements sous la direction de Jean-Claude Humbert. Le but : se sentir à l'aise pour ne pas rester tétanisé face à une attaque. Puis c'est l'ouverture des hostilités. Après les premiers tours, place - une fois encore - au derby entre Marseille, Port Saint-Louis et Paris... La lutte est âpre pour la première place ! Fin des réjouissances vers 21 heures. Direction le restaurant japonais, où nous goûtons de délicieux sushis et d'un barbecue.

marseille-3

DIMANCHE
Après une courte nuit, les festivités reprennent le dimanche à 9 heures. A nouveau quelques enchaînements, puis place aux individuels. Le spectacle est au rendez-vous chez les juniors. Du côté des filles, les rangs sont clairsemés : elles ne sont que deux ! Pour étoffer la poule, Najima se joint à elles. Chez les hommes, on ne s'ennuie pas. Certains combattants peu scrupuleux sont sanctionnés par des arbitres vigilants. Si certains coups sont rudes, aucune blessure sérieuse n’est à signaler. Khalifa, Mourad et Lionel se retrouvent dans le tableau final : un air de déjà vu... Mais même s’ils se connaissent, entre eux, pas de cadeau ! Chacun observe attentivement l'autre : le moindre faux pas sera fatal... La finale entre khalifa et Lionel est électrique.
Puis vient l'heure du bilan. Comme aux J.-O., on note aussi l'organisation : un sans-faute pour Jean-Claude Humbert et les autres bénévoles de l'ombre : soigneur, arbitres, volontaires pour l'hébergement... Et un constat : les compétitions, comme les stages, sont une formidable occasion de rencontrer d'autres pratiquants animés par une passion commune. Mais aussi une bonne opportunité de voir du pays ! D'année en année, on progresse en améliorant ses techniques. Et on tisse aussi des liens précieux avec les autres dojos. Car France Shotokan, c'est une grande famille, à laquelle il est toujours bon de rendre visite !
Arnaud, Khalifa, Reid et Mohammed